Stroke of Midnight

strokeofmidnightTitre : Stroke of Midnight (VO)
Auteur(e) : Sherrilyn Kenyon, Amanda Ashley, L.A. Banks et Lori Handeland
Maison d’édition : St. Martin Press, collection Paperbacks (Inédit en France)
Genre : Anthologie / Romance paranormale / Fantasy / BIT-LIT
Parution : 2010 (USA)
Lu en anglais
Note : 16/20

Résumé :
Dans le monde invisible qui s’épanouit dans les ombres, ils errent la nuit sauvages, passionnés et dangereux. Et lorsque leur monde rencontre le notre, un désir primitif prend le pouvoir, laissant les simples mortels impuissant lors de son réveil…
4 des plus intrigantes auteures de romance se sont réunies afin de créer une fascinante anthologie mêlant des histoires de vampires, de métamorphes et de loups-garous. Au cœur de ces contes sensuels, chaque personne fait face à des évènements incroyables et un désir irrésistible.
Winter Born (Dark-Hunter t6.5 / Were-Hunter t1.5) de Sherrilyn Kenyon : Deux panthères-garous ennemis découvrent que le destin a prévu qu’ils seraient amants. Pandora doit apprendre à faire confiance à la nature étrangère de Dante. Mais pendant qu’elle fond peu à peu pour la véritable passion, les forces des ténèbres sont sur le point de la reprendre…
Born of the Night d’Amanda Ashley : Lorsque Lady Shanara Montiori est prise en otage, elle apprend que les rumeurs sur son kidnapper sont vraies. Lord Reyes a été affligé de la sombre malédiction du loup-garou. Cependant, Shanara peut-elle combattre l’attraction qu’ils ressentent tous deux ? Leur amour peut-il briser cette malédiction ou renforcera-t-il sa prise ?
Make It Last Forever (Vampire Huntress t3.5) de L.A. Banks : Une innocente erreur force la magnifique Tara à partir en mission afin de se sauver des ténèbres. La salvation vient sous l’apparence d’un séduisant biker au coeur d’or. Mais craquer à leur attraction brutale déclenchera-t-elle un danger qu’elle ne peut pas contrôler ?
Red Moon Rising (Nightcreature t1.5) de Lori Handeland : L’auteure Maya Alexander voit sa vie calme exploser lorsqu’elle est traquée par un skinwalker Navajo qui a prit l’apparence d’un loup. Son seul espoir est le mystérieux Clay Philips. Dans ses bras, elle trouve la protection, mais quand la pleine lune rouge monte, plus personne n’est à l’abri du danger qui approche…

Avis d’Ash :
J’aime beaucoup lire des anthologies de temps à autres, afin de découvrir des auteurs, des nouvelles séries ou tout simplement pour continuer certaines en court. Le fait d’avoir plusieurs petites histoires, des nouvelles, sur un mêmes thèmes mais mettant en avant l’univers et le style d’un auteur, est vraiment agréable. Je connaissais déjà 3 auteures de ce recueil. Sherrilyn Kenyon, plus besoin de la présenter et j’ai lu ce recueil avant tout pour elle. Amanda Ashley dont j’apprécie les histoires fantasy et le style historique. Lori Handeland que j’ai découvert récemment mais dont j’aime la plume. La dernière auteure, qui était la seule inconnue pour moi, était L.A. Banks, réputée pour ses sagas BIT-LIT et qui ne m’aura pas convaincue. Un recueil sympathique que je recommande dans sa globalité.

Winter Born : Chouette, chouette, chouette !! Du Were Hunter !! Qu’est-ce que j’ai pu rire au début quand on croise Acheron et Simi à la Comic Con, mais surtout grâce aux commentaires de Pandora sur tout le monde environnant. Mais revenons à nos moutons : Dante et Pandora. Je connaissais déjà Dante grâce à l’histoire de Wulf et il m’avait intéressé à l’époque. Je confirme qu’il me fait totalement craquer. Quand à Pandora, elle est le genre d’héroïne au gros potentiel badass qu’on adore. Son innocence est une véritable bouffée de fraicheur. Les frères de Dante sont sympathique et j’espère les revoir par la suite. Quand à la romance, c’est simple, c’est direct et étrangement tendre aux moments essentiels.

Born of the Night : J’étais heureuse de relire une histoire de cette auteure. J’aime ses mondes fantasy avec de la romance, des scènes hots et des rebondissements. Shanara est un personnage féminin comme on les apprécie, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et se bat pour son indépendance. Malheureusement, étant la fille de son père, cette dite-indépendance n’est que limité. Reyes est l’alpha viril par excellence, celui qui vous donne envie de faire des bébés. Séduisant, charismatique, taciturne et pourtant tendre, il a tout pour faire le combo complet. Le duo est tout simplement explosif, ils sont attirés l’un par l’autre mais ne cesse de se repousser et de se disputer. L’histoire de vengeance était bien menée et sympathique.

Make It Last Forever : Alors là… j’ai eu du mal avec cette histoire qui m’a laissé un sentiment mitigé. J’ai beau apprécié les personnages principaux, je ne suis ni convaincu par le style de l’auteure, souvent fouillis, ni par l’univers dépeint, même si certaines choses m’ont plu. Tara est simple, belle, généreuse, loyale et pourtant sa vie arrive à son terme à cause d’une erreur. Elle est mignonne toute propre, le contraire de Rider. En fait c’est ce qu’on pense au départ du biker blond. Ce dernier à un coeur d’or et est prêt à tout pour la jeune fille. Même si leur histoire d’amour est belle, sensuelle, il y a trop de trous et sauts dans le temps. Par moment on ne sait pas où on en est, ni ce qu’il se passe. Je ne lirais pas la série dont est tirée la nouvelle, même si j’aimerais savoir comment les choses se finissent vraiment pour eux deux.

Red Moon Rising : Des loups-garous qui sont des enfoirés à abattre ? Dites au revoir au beau gosse viril qui vous fait baver mesdemoiselles, voici le monstre assoiffé de sang. Cet angle de l’histoire m’a tout de suite convaincu et plu. Maya est une auteure qui souffre de la page blanche puis une bête semble suivre le moindre de ses mouvements jusqu’à l’attaquer. Elle fait alors la rencontre de Clay et tout se passe rapidement, en moins de 48h à vrai dire. Maya va se révéler dans les instants de stress et de danger, se montrer courageuse et maligne. Clay est membre d’une branche secrète du gouvernement qui traque et abat les créatures surnaturelles. Il a tout du militaire badass habitué à ce qu’on lui obéit et pourtant ça colle avec Maya, ce qui l’effraye. Le choix des légendes indiennes (comme pour Make It Last Forever) était sympathique et change de l’habituel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.