L’ange gardien

langegardienTitre : L’ange Gardien (VF) / The Guardian (VO)
Auteur(e) : Mary Calmes
Maison d’édition : Dreamspinner Press
Genre : M/M Fantasy
Parution : 2013 (France) / 2010 (USA)
Note : 12/20

Résumé :
La vie de Jude Shea se retrouve complètement bouleversée lorsqu’il vient au secours d’un chien qu’il nomme Joe. Même si Jude a déjà pas mal de problèmes pour s’occuper de lui-même – il n’a plus de travail – il ne peut pas résister à l’animal qui a besoin de lui. Surtout lorsqu’une nuit, un homme se présente à sa porte pour réclamer son nouveau compagnon. Alors qu’ils échappent de justesse à une attaque surprise, Jude va comprendre que « Joe » n’est pas tout à fait ce qu’il semble être.
Dans une dimension alternative, Eoin Thral est un Gardien et une fois qu’il laisse Jude traverser le voile qui sépare leurs deux mondes, il se transforme en un homme magnifique connu pour ses compétences au combat mais pas pour sa capacité à aimer. Immergé dans le monde d’Eoin, Jude devra faire face au combat le plus difficile de toute sa vie pour leur garantir une fin heureuse à tous les deux.

Avis de GDS :
Bon ! Voici mon avis rédigé dès la fin de ma lecture. Autant le dire tout de suite, ça ne m’étonnerais pas que Cœur Sauvage ait été écrit bien plus tard que celui-ci. Cela reste à vérifier.

J’ai eu du mal avec mon emploi du temps à finir ce livre, j’ai voulu même faire une pause dans sa lecture tant l’intrigue me semblait plate à un certains tournants de l’histoire. Les idées sont bonnes, cependant, lorsque l’on s’attend à une relation entre un humain au physique envoutant (au point de rendre la plupart des hommes autour de lui gay !) et un pseudo loup-garou, et qu’au final on se retrouve avec une « parodie » ou plutôt une imitation, un essai (ce que vous voudrez) d’héroïc-fantasy… Bref ! Je m’attendais à autre chose, sans vous le cacher.

Le caractère des personnages est parfois mis au rébus face aux sentiments qu’ils ressentent l’un pour l’autre, ce qui manque un peu pour la profondeur de ce livre.
Ils ont toujours faim l’un de l’autre ! (Bon sang variez les positions mes chouchous !)

Tandis qu’il voyage, Jude prend conscience de ses sentiments si vite acquis mais ce n’est qu’en retournant chez lui qu’il voit à quel point sa moitié lui manque (mouais bof, ding ding faut se réveiller mon gars !)

Le retour de l’ex (Pan dans la gueule !) et le pot-de-colle de patron est furtif, Eoin et Jude sont de nouveau réunis ! Dritz est mort, mais bon ça va il s’en remet (égoïste ! il aurait pu allumer un cierge !)

La fin cependant me laisse un sourire sur le visage. Ils sont mignons ces deux-là, mais j’aurais préféré voir Eoin se lever seul à 4 h 30 du matin pour un final de taquinerie.

Voilà, voilà j’ai de ce livre un bon ressentit dans l’aspect général. J’aurais aimé plus de passage avec le « gros toutou » et moins avec « Mister Cromagnon » (docile comme ce n’est pas permis ! Contrairement au premier aperçu). Je ne pense pas que je le relierais avant un moment et certainement pas autant de fois que j’ai lu Cœur Sauvage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s