The Girl at Midnight (t1) : De plumes et de feu

girlmidnight1Titre : De plumes et de feu (VF) / The Girl at Midnight (VO)
Auteur(e) : Melissa Grey
Maison d’édition : PKJ, collection 15 ans et + (VF) / Random House Books, collection Delacorte (VO)
Genre : Young Adult / Fantastique
Parution : 2015 (France) / 2015 (USA)
Lu en anglais
Note : 17/20 ❤

Résumé :
Sous les rues de New York vivent les Avicen, une ancienne race aux chevelures de plumes et dont les veines sont parcourues de magie. Des enchantements séculaires les gardent dissimulés aux humains. Tous sauf une. Echo est une fugueuse, une pickpocket qui survit en vendant des trésors volés au marché noir, et les Avicen sont la seule famille qu’elle a jamais connu.
Echo est intelligente et audacieuse, et parfois impertinente, mais elle est d’une loyauté farouche avant tout. Alors quand une guerre antique arrive à ses portes, elle décide qu’il est temps d’agir.
Selon les légendes, il y a un moyen de mettre fin au conflit une bonne fois pour toutes : il faut trouver le Firebird ( l’Oiseau de Feu ), une entité mythique qui posséderait un pouvoir dont le monde n’a jamais été témoin. Ce ne sera pas une tâche facile, mais si la vie de voleuse a appris quelque chose à Echo, c’est comment trouver ce qu’elle veut… et comment en prendre possession.
Mais certaines tâches ne sont pas aussi simples qu’elles ne paraissent. Et celle-ci pourrait embraser le monde entier.

Avis d’Ash :
Et bien quelle surprise que cette lecture ! The Girl at Midnight est un service presse que j’ai eu par hasard mais comme j’en avais énormément entendu parler sur des blogs anglophones, je me suis jetée à l’eau. Au final, c’est un coup de cœur et confirme les choses qu’on a pu lire dessus. Beaucoup sont mitigés car cela ressemblerait trop à d’autres séries et la trilogie est déjà comparée à TMI, mais pour ma part, n’ayant lu aucunes des séries à laquelle on la compare, c’est un livre que j’ai trouvé original et que j’ai adoré !

Echo est une humaine qui a fuguée à l’âge de 7 ans, elle s’est réfugiée dans une bibliothèque et en a fait son chez elle. C’est en tant que pickpocket qu’elle survit et un jour elle s’est fait prendre sur le fait par une bien étrange personne. 10 ans plus tard, elle s’est trouvée une nouvelle famille avec cette personne, The Ala, une Avicen. Echo est une véritable tête brûlée qui est prête à tout pour ceux qu’elle aime et pour prouver aux Avicens qu’elle a sa place parmi eux. Elle va du coup se retrouver en pleine mission dangereuse à travers le monde et se faire divers alliés.

Bien que j’ai adoré la personnalité d’Echo, sa façon de voir les choses et d’évoluer au fil des évènements, ce n’est pas la seul qui m’ait convaincu. C’est aussi le cas de Caïus, le Prince des Darhkarins, qui par la force des choses va se retrouver à bourlainguer avec la petite voleuse. Le duo que forme ces deux-là marche du tonnerre, il faut dire qu’ils sont assez complémentaire. Il est plus réfléchit qu’elle, ce qui s’explique par ses 250 ans et ses dons dû à son statut d’homme-dragon sont très utile. C’est un personnage assez secret, qui cache des choses qu’on apprend au fil des chapitres. Il est indubitablement lié à Echo.

Dans les personnages secondaires, il y a un gros panel et certains d’entre eux servent de narrateurs. C’est notamment le cas de Dorian, bras droit et meilleur ami de Caïus, qui est probablement le personnage qui aura le plus changé au cours de l’histoire. Ivy est la meilleure amie d’Echo, douce, gentille et pourtant têtue. Quand à Jasper, il est la touche énergique et drôle du groupe d’amis qui part à la recherche du Firebird. Puis il y a Rose, un personnage décédé mais très important.

En dehors du groupe de 5 qui part à l’aventure, The Ala est celle qui a recueilli Echo lorsqu’elle était seule, une sorte de mère adoptive. Rowan est l’amour de sa vie, un combattant qui malheureusement s’éloigne peu à peu d’elle. Il n’y a pas que des alliés, que ce soit chez les Drahkarins que les Avicens. Tanish est la sœur de Caïus et une véritable sadique, assez similaire à Altaïr le chez des Avicens, dans sa façon de voir la vie et la guerre. Quand à Ruby, elle a toujours été l’ennemi d’Echo, celle qui a fait de sa vie un enfer en partie.

La mythologie dépeint ici est originale et sympathique. On suit deux races ennemies qui vivent en parallèle des humains. Les Avicens, des hommes-oiseaux, et les Drahkarins, des hommes-dragons, sont en guerre pour on ne sait quelle raison. Ils recherchent tous une arme qui y mettrait fin : le Firebird. Il y a aussi de la magie, des sorciers et on entend parler de démons. On sent bien que l’auteure en a encore sous le pied, le potentiel étant encore énorme.

Melissa Grey a une plume agréable et elle arrive facilement à gérer les multiples points de vue, apportant toujours un plus sur les évènements. Il y a bien entendu beaucoup d’action, bien qu’il y ait des moment plus calme, plus doux avec les souvenirs et l’évolution de différentes romances, les sentiments étant importants. Tout comme les quiproquos, malentendus et secrets, l’information est une donnée importante de l’intrigue, chaque personnage ayant des morceaux de l’histoire bien différents. Enfin bref, je pourrais parler de ce livre pendant des heures que ça ne changerait pas le fait qu’il faut que vous le lissiez ! Maintenant, je n’ai plus qu’à attendre un an avant d’avoir la suite…

Merci à Delacorte pour ce service presse !

challengejeunesseYA448/50

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s