Eleanor

eleanorTitre : Eleanor (VF) / Doll Bones (VO)
Auteur(e) : Holly Black
Maison d’édition : Bayard, collection Jeunesse
Genre : Jeunesse / Horreur
Parution : 2014 (France) / 2013 (USA)
Note : 14/20

Résumé :
Zach, Poppy et Alice partagent une passion : les jeux de rôle avec des figurines. Ils ont inventé un monde à eux, peuplé de pirates, de cruelles sirènes, de voleurs et de trésors. Ce monde est dirigé par la Sublime Reine, incarnée par une inquiétante poupée de porcelaine qui trône derrière une vitrine chez Poppy et qui semble tout observer à travers ses paupières doses. Un jour, elle se réveille et fait une confession effrayante à Poppy… et c’est là le début d’une grande aventure…

Avis d’Ash :
Une couverture intrigante et un résumé alléchant, il n’en fallait pas plus pour m’intéresser. Et pourtant… j’ai été un peu déçue par ma lecture. Bien que cela soit de la jeunesse, ça ne gêne pas les lecteurs plus âgées. Le problème réside en fait dans les promesses qui n’ont pas étaient tenues. L’histoire manque de quelque chose qui aurait pu rendre l’histoire bien plus sombre, bien plus fascinante.

Zach est le narrateur du livre, ce qui peut étonner au début. Étant donné que cela parle de poupées, on s’attendait à ce que ce soit Poppy ou Alice, ou bien un point de vue alternatif, mais non. C’est intéressant et culotté ! Ce personnage évolue vite, on le voit entrer en phase pubère, voir les choses différemment, grandir. Cela ne se fait pas sans difficultés, ni sacrifices. Il va perdre de vue ce qui est important mais sa quête va le remettre sur le droit chemin.

J’ai trouvé Poppy et Alice moins intéressante, moins prenantes comme personnages. Poppy est trop fermée dans ses idées, dans ce qu’elle veut qu’elle en devient agaçante. Alice est tout ce que je ne peux pas supporter : froussarde, retourne sa veste et parfois fausse avec ses amis. L’adolescence n’a pas d’effet positif sur elle. Mais comme pour Zach, la quête va lui permettre de se dévoiler.

Alors que l’histoire semble être une sorte de conte fantastique avec des fantômes, j’ai trouvé que cela n’a pas été utilisé judicieusement. L’auteure aurait pu faire tellement plus de choses avec Eleanor, la fameuse poupée qui semble être hantée et prendre vie. Elle est la raison pour laquelle les enfants partent en quête, se disputent. Il y a beau y avoir certaines scènes de suspens, il manque clairement de recherche et de profondeur.

On ne peut pas dire que ce soit mal écrit, au contraire. C’est fluide, simple, plein d’imagination, surtout les scènes d’aventures des enfants et de leurs poupées. Eleanor peut plaire aux adolescents qui aime les histoires d’aventures avec un brin de suspens et de thriller, mais cela ne suffit pas à mon goût, je m’attendais à plus.

challengejeunesseYA429/50

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s