Un nouveau monde (t5) : Engulf

nouveaumonde 5Titre : Engulf (VO)
Auteur(e) : C.L. Scholey
Maison d’édition : Inédit en France
Genre : Whiskey Creek Press LLC, collection Torrid (Inédit en France)
Parution : 2013 (USA)
Lu en anglais
Note : 10/20

Résumé :
Depuis un an déjà, Abri et cinq autres femmes sont prisonnières sur une planète après un crash. Elles fuyaient la Terre et sa destruction. Le crash a laissé Abri sourde et souffrant de solitude.  Lorsque les sons disparaissent, ses autres sens se décuplent, surtout après sa rencontre avec deux grands et magnifiques aliens.
Raiden a déjà rencontré plusieurs femmes humaines, mais sur sa planète elles sont peu nombreuses. Lui et son compagnon de guerre, Cace, ne peuvent pas croire leur chance lorsqu’ils trouvent six humaines sur une planète désertique. La petite femme sourde, Abri, capture immédiatement le cœur de Raiden. Il doit l’avoir. Leur eau curative ou leur bouclier peuvent-ils la soigner ?

Avis d’Ash :
Avec cette série cela se résumer un peu à « on prend les mêmes et on recommence ». Oui, mais non, en fait pour le coup l’auteure a su innover quelque peu en nous concoctant un Lost aux œstrogènes avec des aliens en rut. C’est bien entendu toujours une nouvelle (de plus en plus longue d’ailleurs) de romance érotique avec pas mal de scènes de sexe torride et avouons-le, c’est avant tout pour cela qu’on lit ce genre d’histoire.

Abri est une humaine qui a tout perdu, jusqu’à son audition. Elle se retrouve plus solitaire que jamais, réellement coupé du monde, ne faisant confiance à personne ou presque. Elle n’a qu’une seule amie auprès de qui elle se confie et encore c’est rare. Elle est différente des autres personnages féminins qui jusqu’à présent recherchaient l’aide des autres, l’amitié. Elle a bien trop souffert pour cela et sa rencontre avec Raiden va changer les choses.

Raiden est vraiment le Castien de base : puissant, viril, sûr de lui (enfin pas avec les femmes), surprotecteur et qui prend tout en main. On accroche rapidement à sa personnalité simple et directe, on en vient à oublier qu’il n’est pas humain. Il tombe raide dingue amoureux d’Abri, elle devient sa raison de vivre et il est prêt à tout pour la guérir. Son amitié avec Cace est aussi touchante et ne le rend que plus attrayant.

On se retrouve donc entre les mains avec une bonne continuation des aventures des humaines perdues et des Castiens supersexy. On a chaud, on rigole et on peut avoir une petite larme à l’œil. Comme à chaque fois ce n’est pas de la grande littérature… La lecture est toujours aussi rapide, agréable dans la mesure qu’on sait à quoi s’attendre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.