Nés à Minuit (t1) : Attirances

nesaminuit 1Titre : Attirances (VF) / Born at Midnight (VO)
Auteur(e) : C.C. Hunter
Maison d’édition : Michel Lafon, collection Jeunesse / Michel Lafon, collection Poche
Genre : Young Adult / Fantastique
Parution : 2011 (France) / 2011 (USA)
Note : 14/20

Résumé :
L’été s’annonce mouvementé pour Kylie. Après un enchaînement de catastrophes, ses parents l’envoient dans un centre spécialisé pour adolescents marginaux. Ou plutôt hors du commun : ici cohabitent sorciers, vampires et autres créatures de la nuit. Tous sont persuadés que Kylie n’est pas là par hasard…
Aidée de ses nouveaux amis, elle tente de découvrir sa vraie nature. Aurait-elle un lien avec le rôdeur fantomatique qui la poursuit sans répit ? Sa quête est perturbée par l’arrivée de Derek et Lucas qui semblent tous deux déterminés à la séduire. Prisonnière de dangereuses attirances, Kylie saura-t-elle trouver sa place dans ce nouveau monde ?

Avis d’Ash :
Nés à Minuit de C.C. Hunter fait partit de ces séries Young Adult qui nous attire quelque soit notre âge à cause de son résumé et de ses couvertures, mais on est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise. Cela a été le cas avec moi, j’ai trouvé ce premier opus un peu plat, on entre certes dans l’univers particuliers de Kylie qui est totalement paumée, mais les personnages ne m’ont pas réellement convaincus et ne parlons pas de la romance, ou plutôt du basique et déjà connu « triangle amoureux » qui vous hérisse le poil !

Kylie est une adolescente qui a toujours été une marginale, avec son peu nombre d’amies, son petit-copain qui la quitte parce qu’elle refuse de coucher, ses parents qui divorcent, sans oublier ses terreurs nocturnes et hallucinations, elle a de quoi faire. Et pourtant, elle est d’un banal, je n’ai pas réussit à vraiment l’apprécier, ni la plaindre. Elle se morfond un peu trop, elle a un esprit assez étriqué et a bien du mal à se montrer tolérante. Les choses auront beau changées peu à peu, son côté « j’aime plusieurs garçons à la fois et je ne sais pas lequel choisir » et « moi je ne suis pas un monstre » m’a prit la tête plus d’une fois.

Comme vous l’aurez comprit, il y a deux beaux gosses qui se battent pour ses faveurs (enfin essentiellement…) : Lucas, une connaissance, loup-garou ténébreux et sauvage qui souffle le chaud et le froid ; et Derek un demi-Faë gentil, ouvert et raide dingue d’elle, au point de faire n’importe quoi. Il y aussi l’ex qui est un véritable petit con : Trey, qui n’a pas réellement d’importance en soit, sauf à montrer l’avant/après. Miranda et Della sont es deux colocataires de Kyllie, celles qui vont devenir ses confidentes et meilleures amies. La première est une sorcière gaffeuse et qui ne pense qu’aux garçons, alors que la seconde est une vampire un peu froide et solitaire, mais loyale et gentille dans le fond.

Les parents de Kylie sont une autre paire de manche : on commence par détester sa mère froide et indifférente, avant de la comprendre et l’apprécier. Quand à son père qui semble être doux, est en réalité un véritable salaud, chaud lapin qui fait sa crise de la quarantaine. Il y a d’autres personnages secondaires qui on un impact à un moment ou un autre de l’histoire, mais pour la plupart ils pourrait tout aussi bien ne pas être présent…

L’histoire en somme est assez simple : la vie de Kylie va s’effondrer du jour au lendemain et elle va se retrouver dans le camps de redressement de Shadow Falls. Mais rien n’y est tel qu’il apparait. Seul les êtres surnaturels y sont autorisés et apprennent comment s’en sortir. Le seul problème, c’est que bien que Kylie ait des visions, puisse semblerait-il parler à des fantômes, on ignore ce qu’elle est réellement. Tout cette partie de l’histoire, la découverte de ce nouveau monde, de ce nouveau mode de vie est vraiment sympathique et bien exploité par l’auteure.

En parallèle, la romance ou plutôt la tentation d’histoires d’amour avec des triangles amoureux et des changements de sentiments, sont bien trop niais, plats, pour ne pas dire sans intérêt. C’est toute cette partie de cette histoire qui gâche le tout et qui rend le personnage de Kylie si insipide, voir insupportable avec son manque de décision et ses passages en mode pleureuse. Enfin bref, ce livre a pas mal de potentiel qui sera peut-être exploité dans la suite, ce qui est possible au vu de l’ouverture. Par contre, je pense que c’est un livre a surtout recommandé aux adolescents. Les plus âgés risquent de trouver tout celà bien trop gentillet et mignon sur les bords.

chall3575/65

Une réponse à “Nés à Minuit (t1) : Attirances

  1. Merci d’avoir participé à cette LC.
    C’est vrai que les triangles amoureux est monnaie courante maintenant dans les livres YA et peu être vite agaçant vu que la fille est toujours indécise et ne sait jamais qui choisir. Mais j’avais bien aimé ce premier tome pour l’univers que l’auteur à mis en place et sur la recherche de la nature de Kylie.
    Je vais poster le sujet pour le tome 2, j’espère que la suite te plaira davantage.
    Bon weekend 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.