Divergent (t2) : Insurgés

divergent2

Titre : Insurgés (VF) / Insurgent (VO)
Auteur(e) : Veronica Roth
Maison d’édition : Nathan, collection Romans Grand format
Genre : Young-Adult / Science-fiction
Parution : 2012 (France : Romans Grand format) /2014 (France : réédition) / 2012 (USA)
Note : 16/20 [Ash : 16/20 ; Yuki : 15/20]

Résumé :
Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs. Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.
Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l’être…

Avis d’Ash :
Comme le film sort bientôt, tout comme le troisième tome en français, c’est une bonne chose que j’enchaîne un volume par mois, alors je remercie toujours autant Julie7 pour cette LC. Ce second tome reprend immédiatement là où s’était achevé le second, nous laissant avec pas mal de questionnements quand à la suite… et nous avons enfin les réponses à la plupart d’entre elles ! Pourquoi se font-ils tous la guerre ? Que sont les Divergents ? Quel est leur véritable rôle ? Pourquoi les factions existent-elles ? On a enfin les réponses à toutes ces questions et des indices pour d’autres. Ce livre est sans aucun doute celui des révélations, mais il aura aussi pas mal brouillé les pistes. Je l’avoue, bien que j’adore la saga, surtout l’univers dans lequel évolue Tris, l’auteure m’a perdu par moment et au final je ne peux pas dire que c’est un coup de cœur, il manque quelque chose…

Les personnages dans leur grand ensemble ont changés, ils ont évolués et pas toujours en bien. Par moment on ne sait plus qui est un allié, un ennemi, un traître, un menteur. On ne sait plus où donner de la tête et pourtant le fait que tout ce petit monde se complexifie est un véritable plaisir. Cependant je n’ai pas trop accroché par moment à cette « nouvelle » Tris, trop suicidaire sur les bords, limite sociopathe et parfois une véritable lâche. Elle se voile la face et prend des décisions plus que discutable, tous ses actions jusqu’au dernier ont un impact sur la survie de ses proches, voir de tout le monde. Tobias de son côté devient plus attachant, on voit une facette de lui plus fragile, réellement amoureux de Tris mais qui change aussi. Il devient plus froid et calculateur, devenant peut-être un peu trop comme ses parents. Caleb est un personnage qui me laisse totalement perplexe, je n’arrive pas à me faire un avis déterminé sur lui, on sent bien qu’il cache quelque chose. D’un autre côté, j’apprécie de plus en plus Peter (oui, vous avez bien lu Peter) et Christina. En parallèle à tout cela, il y a certains personnages qui sont totalement imbuvable comme Jeanine ou Marcus, mais je n’en dirais pas plus pour ne pas gâcher les surprises.

L’intrigue tourne essentiellement autour de la survie des Altruistes et des Audacieux qui sont du même côté que Tris et Quatre. Les choses ont très vite évoluée en guerre, beaucoup de morts tombent dans toutes les factions, personne n’est à l’abri ! Cette guerre est une évolution logique des actions des Erudits et nous suivons notre groupe de protagonistes (qui s’agrandit peu à peu) dans sa recherche de la vérité et de la paix en quelque sorte. Les jeux de pouvoirs, d’alliance sont au cœur du récit, on ne peut que penser à Games of Throne dans la façon de se faire des alliés et de les poignarder dans le dos afin d’obtenir le pouvoir. Mais avec toutes ces batailles qui rythme l’histoire, où est passé l’amour ? Et c’est là peut-être le gros problème de cet opus… la romance zqt mise à mal, le couple Tobias/Tris entre en pleine crise et se tourne autour un peu, est un peu trop souvent au bord de la rupture. Trop de secret, de manque de confiance, de non-dit, étrange lorsqu’on voit à quel point ils s’aiment. En plus, d’autres paramètres entre en jeu et risque de faire bien des dégâts. Ce livre tourne plus autour de la mort et de la trahison, que de l’amour et de l’amitié…

C’est toujours aussi agréable de lire la plume de Véronica Roth qui est fluide, construite et logique du début à la fin. Elle sait ce qu’elle fait, où elle va et arrive à nous surprendre avec certaines révélations. Son dernier chapitre tient juste du génie et nous met sur le cul, on ne peut que se poser des questions et avoir envie d’avoir la suite. Mais en parallèle, l’atmosphère est très pesant, sombre et pessimiste, je peux tout à fait comprendre que Insurgés ait déçu certaines personnes. Pour ma part, en refermant le livre il m’a fallu 5 bonnes minutes pour tout digérer et réfléchir sur ce que je ressentais. J’ai eu du mal à déterminer si le livre me plaisait ou pas, il m’a vraiment laisser perplexe… Je pense que l’auteure a prit un maximum de prit, qui a payer ou pas selon les personnes, dans mon cas c’est positif, mais attention à ne pas trop retourner le cerveau des personnes. En tout cas, j’ai vraiment hâte de lire la conclusion de cette trilogie que je ne sens pas vraiment heureuse, j’ai comme l’impression que pour une fois depuis longtemps, je vais tomber sur une histoire où ce ne sera pas un véritable happy end, mais ce n’est peut-être pas plus mal.

chall35
38/50

2 réponses à “Divergent (t2) : Insurgés

  1. C’est vrai qu’on ne sait pas trop sur quel pied danser avec ce tome, certaines passages sont bien, d’autres moins. Je n’ai pas vraiment aimé Tris non plus dans ce tome.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.