Endless

endlessTitre : Endless (VO)
Auteur(e) : Amanda Gray
Maison d’édition : Month9Books (Inédit en France)
Genre : Young-Adult / Science-fiction
Parution : 2013 (USA)
Lu en anglais
Note : 14/20

Résumé :
Jenny Kramer sait qu’elle n’est pas normale. Après tout, tout le monde ne peut pas voir le passé des gens qui l’entourent.
Lorsqu’elle devient amie avec Ben Daulton, nouveau habitant de la ville, le duo tombe sur une vieille boite à musique avec des instruction pour la « mesmerization », et découvre qu’ils ont plus en commun que ce qu’ils pensaient. Un peu comme comme une vie passée commune.
Utilisant les instructions de la boite à musique, Ben et Jenny partage un rêve qui les transporte dans la Russie des Romanov et les conduit à croire qu’ils ont vécu ensemble. Mais ils n’étaient pas seul… Nikolaï, un jeune homme mystérieux que Jenny voit souvent dans ses rêves, est aussi présent. Lorsque Nikolaï apparait dans la maison voisine, Jenny va devoir faire face à un univers bien plus fantastique et étrange que son train train quotidien et accepter qu’elle est elle-même hors du commun.

Avis d’Ash :
Endless est le genre de roman qui m’attire rien qu’avec son résumé plutôt intriguant et qui nous laisse entrevoir un univers original. Ce n’est donc pas étonnant que j’ai tenté ma chance avec cette lecture qui au final m’a laissé un peu perplexe sur la fin… mais en dehors de cela, tout est bien maitrisé par son auteure, on s’imagine facilement les personnages, ainsi que les différentes scènes. Un mélange de mystère, de réincarnations, de fantastique et d’amour maudit, tout ce qui est nécessaire pour en faire un bon livre !

Jenny est une jeune fille mal dans sa peau, qui vit comme une paria parmi les jeunes de son âge à cause de ses secrets. Elle n’a qu’une seule amie de confiance avant de faire la rencontre de Ben puis de Nikolaï. Il n’empêche qu’elle s’est épanouie grâce à sa passion pour la peinture. Elle cache derrière son apparence fragile et timide, un esprit acéré et une vive intelligence. Et pourtant par moment son caractère un peu trop naïf, égoïste et même étrangement tête brûlée, la pousse à prendre des décisions contestables. On ne peut s’empêche de vouloir la secouer ou lui hurler dessus par moment pour qu’elle ouvre les yeux.

Nikolaï et Ben sont les deux présences masculines de l’histoire, bien qu’ils n’y prennent pas la même place, ni la même importance. Nikolaï représente le côté fantastique du récit, la romance aussi et la possibilité pour Jenny d’être enfin celle qu’elle est. Il est raide dingue amoureux d’elle et est prêt à tous les sacrifices possibles pour elle. Ben est son ami (malgré les difficultés du début), celui qui l’accepte telle qu’elle est et la rattache à son présent. Malgré des petits sous-entendus romantiques, il est avant tout le représentant de l’importance de l’amitié. Son passé est vraiment compliqué et triste, tout en étant lié à celui de Jenny d’une façon inattendue.

Les autres personnages secondaires sont plus ou moins bien mis en avant, ayant tous un rôle à jouer à un moment précis de l’histoire. La meilleure amie de Jenny, Tiffanie est bien mise en avant contrairement à d’autres. Elle a une place assez importante, elle prête main forte aux protagonistes et nous permet d’avoir des moments d’humour. Le père de Jenny est au contraire pas assez développé et présent à mon goût, ce qui est vraiment dommage. J’ai apprécié la mère de Ben, Clare et j’aurais apprécié la voir davantage. Morgan de son côté, je n’ai pas vraiment réussit à me faire un avis précis sur elle, elle est à la fois aimable et haïssable.

L’intrigue tourne principalement autour des rêves que fait Jenny depuis quelques années et qui empire depuis une partie de spiritisme avec ses amis, puis la rencontre avec Ben. On comprend assez vite qu’il s’agit en fait de sa vie précédente et l’histoire de la Russie Romanov est peu à peu décrite. J’ai beaucoup aimé les flashback sur la vie de Maria, qui nous on fait voir une autre facette de l’histoire et permis de développé à la fois le côté romantique de l’histoire et son caractère fantastique. L’introduction de l’Ordre se fait lentement, ce qui est une bonne chose afin de mieux digérer les différentes informations que l’on découvre. L’histoire d’amour plutôt compliqué du couple que forme Jenny-Nikolaï est douce-amère, nous prenant rapidement par les sentiments.

Le plume de l’auteure est vraiment fluide et agréable, elle arrive aussi bien à décrire la vie quotidienne de la lycéenne et celle de la princesse russe. L’historique et le contemporain se mélange bien, sans jamais choquer le lecteur. Il y a tout de même un poins faible à ce roman qui a fait que je n’ai pas pu lui donner la note maximum : c’est sa fin !! J’ai été déçue par la fin, un peu comme si cela avait été hâté, comme s’il manquait un chapitre. On reste sur notre faim avec une tonne de questions sur le bout des lèvres. Le récit a été rythmé du début à la fin mais malheureusement le tout retombe comme un soufflet sur les 10 dernières pages, dommage…

Merci à Month9Books pour ce service presse.

chall35
37/50

Publicités

Une réponse à “Endless

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.