Birthmarked (t2) : Bannie

birthmarked 2Titre : Bannie (VF) / Prized (VO)
Auteur(e) : Caragh M. O’Brien
Maison d’édition : Mango, collectiMango, collection Mondes imaginaires / Livre de Poche, collection Jeunesse
Genre : Young-Adult / Science-fiction
Parution : 2011 (France : Mango) / 2013 (France : Livre de Poche) / 2011 (USA)
Note : 15/20

Résumé :
Quand un simple baiser est un crime, aimer peut vous coûter la vie…
Gaia a quitté l’Enclave, fuyant ses lois cruelles, pour partir à la recherche de sa grand-mère dans la Forêt Morte. Mais ce qu’elle y découvre est bien loin de l’asile qu’elle espérait… La jeune sage-femme devra une nouvelle fois puiser au plus profond d’elle-même pour sauver ceux qu’elle aime et briser les interdits.

Avis d’Ash :
L’histoire du second volume reprend directement là où cela s’est arrêté à la fin de Rebelle : Gaïa a quitté l’Enclave toute seule avec sa petite soeur nouveau-né et elle part à la recherche de sa grand mère. L’histoire est totalement différente de la précédente, les codes ayant totalement changé et prenant par surprise Gaia, ainsi que les lecteurs. On reste toujours dans la dystopie pure mais l’auteure a reçu à étonner tout le monde avec la société que découvre notre héroïne entre les murs de son nouveau village, elle va devoir ruser et s’intégrer afin de pouvoir tout recommencer à zéro.

Gaïa apparait un peu plus mature que précédemment, plus humaine aussi avec ses choix et ses réactions face aux décisions de sa nouvelle communauté. On comprend assez rapidement que son expérience de sa vie dans l’Enclave va lui permettre de changer les choses et de faire évoluer la vision des gens, ce qu’elle avait échouer dans sa ville natale. Elle se retrouve dans un village où ceux sont les femmes qui sont à la tête de la société, elles dirigent tout et cela lui donne une chance de s’affirmer. Pourtant une fois de plus elle va se rebeller face à l’autorité et enchainer les erreurs, notamment avec la gent masculine. Il n’y a pas à dire, Gaïa devient de plus en attachante, intéressante et complexe.

Léon fait un retour fracassant sa personnalité ayant radicalement changée. Il est plus sombre, froid, cruel et intolérant envers Gaïa. Il sera plus d’une fois blessant dans ses propos et actions, ce qui peut être vu comme un juste retour du bâton. Les autres personnages sont pour la plupart vraiment fascinants et intéressants. Peter est l’autre « homme » dans la nouvelle vie de Gaïa, le rival de Léon et pourtant on l’apprécie. C’est une personne bien, sérieuse et loyal, ses sentiments pour la jeune fille sont purs. Dinah tout comme Joséphine sont des amies de Gaïa qu’on apprend à apprécier à leur juste valeur et qui donne un peu de piquant au quotidien de la sage-femme. Tout comme Olivia, la matrone de la cité, que bien étant en partie tyrannique et cruelle, on ressent son envie de bien faire les choses et protéger les siens.

Encore une fois, Gaïa et Léon se retrouve dans un lieu où leur histoire d’amour ne peut-être vécue au grand jour, divers obstacles apparaissant face à eux. En plus d’une concurrence potentielle dans la personne de Peter, les nouvelles lois auxquelles ils doivent se plier sont contraignantes. Léon est enfermé en prison, considéré comme un paria, un forçat, il n’a pas le droit de choisir une compagne, de plus toutes relations physique entre un homme et une femme sont interdites. Gaïa a du faire des choix qu’on peut remettre en doute, comme son choix de s’emmurer dans le silence, abandonner sa soeur ou bien ne pas prendre contact avec Léon. Mais tout cela se base surtout sur des malentendus et des incompréhensions. La jeune fille doit jongler entre sa position de sage-femme, de Mademoiselle et de rebelle une fois encore.

L’écriture est toujours agréable, bien mis en valeur par une intrigue bien gérée par l’auteure. On se retrouve de nouveau avec un roman bien rythmé, avec de l’action, des questions, des mystères et de la romance. Toujours pas fan des triangle amoureux, mais ici on peut dire qu’il est justifié afin de faire mûrir Gaïa et lui faire prendre conscience de ses véritables sentiments. Un livre qui est dans l’ensemble meilleur que le précédent, toujours aussi fascinant et qui amplement la peine de le lire !

chall35
35/35

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.