Birthmarked (t1) : Rebelle

birthmarked 1Titre : Rebelle (VF) / Birthmarked (VO)
Auteur(e) : Caragh M. O’Brien
Maison d’édition : Mango, collection Mondes imaginaires / France Loisirs / Livre de Poche, collection Jeunesse
Genre : Young-Adult / Science-fiction
Parution : 2011 (France : Mango) / 2011 (France : France Loisirs) / 2013 (France : Livre de Poche) / 2010 (USA)
Note : 15/20

Résumé :
Dans le monde où vit Gaia, il y a ceux qui habitent dans l’Enclave, derrière les murs du Bastion, et ceux, pauvres, comme elle, qui vivent à l’extérieur. Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l’Enclave un quota de trois bébés, qu’elle marque d’un étrange dessin à l’encre. Jusqu’au jour où ses parents sont brutalement emprisonnés. Gaia comprend alors que le Bastion en a après le ruban que son père lui a légué et sur lequel est brodé un mystérieux code. Le temps est venu pour la jeune fille de choisir : continuer à servir l’Enclave ou y pénétrer pour tenter de percer les secrets du ruban. Au péril de sa vie.

Avis d’Ash :
Il arrive parfois que l’on tombe sur des petites pépites au hasard en se promenant dans une bibliothèque ou une libraire, et cela a été le cas pour Birthmarked. Aussi bien la couverture originale et l’histoire m’ont intéressé, pour au final me retrouver avec une histoire addictive et totalement inédite. Gaia est une adolescente qui a du faire face dans un monde où la perfection est maitre-mot. Aussi bien l’intrigue que les personnages sont attrayants et on en redemande à la fin.

Gaia est une une jeune fille de 17 ans qui a reçu une formation de sage-femme très jeune par sa mère. Elle adore son métier et le fait avec grande fierté. Elle est très éveillée, curieuse et bien plus courageuse que ce qu’on pourrait croire, plus d’une fois elle se rebellera contre la société dictatoriale et de castes dans laquelle elle vit. Une chose la démarque des autres, c’est sa cicatrice sur son visage qui lui pose un problème depuis toujours, car la perfection physique est demandé à tous et toute difformité, aussi petite soit-elle, est handicapante, poussant ces personnes à devenir des parias, maltraité par les autres.

On rencontre une tonne de personnages au fil des pages, aussi bien des alliés que des ennemis dans la folle quête qu’entreprend Gaia en partant à la recherche de ses parents. Mais Léon est sans aucun doute possible le second protagoniste de l’histoire, ne laissant pas indifférente la demoiselle bien qu’elle le nie. L’histoire étant du point de vue de Gaia, certains aspects de Leon sont passés sous silence, nous frustrant quelques fois ne comprenant pas certaines de ses actions. Par moment il est doux et généreux avec la demoiselle, on voit bien qu’il a des sentiments pour elle, mais par moment il se montre tellement froid, on pourrait le croire cruel avec elle.

On suit la rébellion de l’adolescente qui va mettre le feux aux poudres sur les fondements-même de la société de l’Enclave. Du fait qu’elle se remette en question, qu’elle doute du bien fondé de sa loyauté et tout cela pour ses parents. Cette société est totalitaire, seul quelques uns vivent convenablement en servant des autres. Les sentiments sont secondaires, les mariages sont convenus d’avance et seulement entre certains partis. Les familles ne sont pas telles que nous les connaissons, les enfants étant parfois prit à leurs familles d’origine, les basses castes ont peur de former des familles, de perdre leurs enfants. La romance possible entre Gaia et Léon n’en est qu’à ses prémices, elle se met en place peu à peu, tout en restant douce et pure.

Un livre qui contient tout ce qu’il faut dedans : un monde inédit, des personnages bien développés, une intrigue pleine de rebondissements et de l’action pour rythmer le tout. L’auteure a une plume vraiment agréable, peu de répétition de scènes ou de termes, une diversité dans les personnalités. C’est un plaisir de lire un livre avec une atmosphère lourde, sombre mais qui n’est pas gênante, au contraire cela donne encore plus de poids à l’histoire. Un livre que je conseille aux fans de dystopies telles qu’Uglies ou Enclave, sans pour autant en être un copier-coller.

chall35
25/35

Publicités

Une réponse à “Birthmarked (t1) : Rebelle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.