Anita Blake (t9) : Papillon d’Obsidienne

ImageTitre : Papillon d’Obsidienne (VF) / Obsidian Butterfly (VO)
Auteur(e) : Laurell K. Hamilton
Maison d’édition : Fleuve noir, collection Thriller fantastique / Milady, collection BIT-LIT
Genre : BIT-LIT
Parution : 2006 (France : Fleuve noir) / 2009 (France : Milady) / 2000 (USA)
Note : 15/20

Résumé :
Depuis que mon métier d’exécutrice de vampires m’amène à me colleter avec des méchants de tout poil, Edward est un peu mon Batman : il débarque en ville, il me sauve la mise et il disparaît.
Le reste du temps, c’est assassin si froid et si dangereux qu’on l’a surnommé la Mort. Mais j’ai une dette envers lui. Alors quand il m’appelle en renfort dans une mystérieuse affaire de meurtres et de mutilations en série, je n’ai pas d’autres choix que de prendre le premier avion pour le Nouveau-Mexique.
Où je ne tarde pas à découvrir que mon adversaire de la semaine est peut-être un dieu d’un panthéon oublié, rien que ça! Mais le plus étonnant, c’est quand même d’apprendre qu’Edward est sur le point de sa marier…

Avis d’Ash :
Comme on l’a déjà vu à plusieurs reprises, Anita n’est pas du genre à abandonner ses amis, ses proches, les gens qui sont sous sa responsabilité. Même si elle se retrouve surchargé avec la meute de métamorphes qu’elle doit gérer, elle va prêter main forte à Edward qui est pour le moins déroutant dans ce tome. On découvre qui est réellement l’ami de l’exécutrice et la nature de leur relation. On a aussi une enquête intéressante qui remonte le niveau de la série…

Même si Anita n’a pas vraiment le choix à cause des dettes qu’elle a envers Edward et même si elle ne se l’avoue pas, elle apprécie Ed (ou Ted ?), il est un de ses seuls amis et elle l’aurait aider quand même. Leur relation est vraiment intéressante, elle oscille entre amitié et rivalité, mais toujours avec du respect l’un pour l’autre. La surprise c’est d’apprendre la véritable identité d’Edward en dehors de celle de La Mort, le tueur de vampires. Il est fiancé à une femme qu’il aime plus que tout et qui a deux enfants qui l’idole. Pour Anita et surtout pour les fans du beau brun, on savoure toutes ces révélations !

On souffle tout de même pas mal dans cet opus, comme après Lune Bleue Anita a rompu avec ses deux hommes. Son voyage chez Edward lui permet de prendre du recul, de réfléchir à ses sentiments et aussi à la possibilité qu’un autre homme puisse entrer dans la compétition pour son cœur. L’enquête cette fois-ci est encore une fois sanglante et avec des répercussions plus graves et malsaines que précédemment. On aura quand même vu une Anita sûre d’elle-même qui n’a plus peur de faire appel à la totalité de ses pouvoirs et qui arrive à se débarrasser d’un ennemi ultra-puissant, et cela toute seule comme une grande sans l’aide de personne !

Le livre en se passant loin de Saint-Louis, en se centrant sur Edward permet aux lecteurs de se reposer la tête. On apprécie de découvrir de nouveaux personnages, de nouveaux mystères et de nouvelles facettes des héros que nous suivons depuis un moment maintenant. Malheureusement, je crains que le prochain livre reprenne là où c’était arrêté Lune Bleue et devienne tout aussi pénible à lire…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.