Anita Blake (t8) : Lune Bleue

ImageTitre : Lune Bleue (VF) / Blue Moon (VO)
Auteur(e) : Laurell K. Hamilton
Maison d’édition : Fleuve noir, collection Thriller fantastique / Milady, collection BIT-LIT
Genre : BIT-LIT
Parution : 2005 (France : Fleuve noir) / 2009 (France : Milady) / 1998 (USA)
Note : 15/20

Résumé :
Richard, mon ex-fiancé et chef de meute de loups-garous locale, était en train d’étudier les trolls dans le Tennessee quand il s’est fait arrêter pour tentative de viol.
D’accord, nous ne sommes pas en très bons termes depuis que je l’ai plaqué pour Jean-Claude, le vampire qui me courait après depuis une éternité.
Mais tout de même, je connais bien Richard. Je sais qu’il ne ferait jamais une chose pareille. Je flaire comme une machination, et déjouer les machinations, c’est mon passe-temps favori quand je ne suis pas en train de relever les morts.
Donc, cap sur le Tennessee pour aller délivrer Richard. Le seul problème, c’est que je ne sais pas comment Jean-Claude va réagir.
Enfin, quand je dis le seul problème…Je suis sûre que ça ne le restera pas longtemps.

Avis d’Ash :
D’office le résumé nous montre les cartes qu’on a dans les mains : une intrigue qui ne tient pas du tout, on sort de Saint-Louis pour ne plus avoir de Jean-Claude, Anita se retrouve avec son ex qui est devenu un véritable connard, de nouveaux prétendants entre dans le lit de la belle qui se confirme son statut de nympho… en gros le lit signe le début de la fin pour la série, mais ce n’est que mon avis là encore !

Anita qui décide de venir à la rescousse de Richard ? Étonnant au vu de la façon dont il l’a traité, mais en même temps, le boy-scout de la série qui est accusé de viol ? Il y a un truc qui coince, même si ces derniers temps il s’envoie tout ce qui porte une jupe pour oublie son ex… Anita est une personne loyale, qui est toujours présente pour les siens et qui a un grand sens des responsabilités et elle le prouve parfaitement ici. D’un autre côté, en s’éloignant de Saint-Louis et donc d’un certain vampire, elle a pu se rapprocher d’Asher, Nathaniel, Damian et Jason. On va dire qu’elle élargit son panel et son territoire de chasse…

Dans Lunatic Café on en avait pas mal appris sur les métamorphes et les loups-garous, mais cette fois-ci on découvre les mœurs des meutes. Ils sont bien plus sauvages et proches de leur nature animal que ce qu’ils veulent faire croire. La lune bleue a un rôle capital à la fois pour les lycaons, mais aussi pour l’évolution du récit. Il faut quand même prouvé que Richard est innocent et découvrir ce que cache le mystère des trolls. Et dernier point, Richard et Anita passe enfin par la case « sexe sauvage et avec conséquences », ce qui aura un impact sur les marques et le triumvirat. Son expérience de sa nature animale (merci Raina) ne se passe pas sans problèmes mais une alliée fera son apparition assez vite !

Même en changeant de décor, Laurell K. Hamilton ne réussit pas à redonner un nouveau souffle à sa série. Cela est dû en partie à la personnalité exécrable de Richard et à Anita qui ne calme plus sa libido. Adieu la petite américaine puritaine, bonjour la réincarnation de Raina… L’idée que Richard est violée une gamine n’avait aucun intérêt et n’était pas du tout crédible, sauf pour nous faire rire… Un volume bien en dessous de ce qu’on a connu et qui devient de plus en plus dure à digérer…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s