Mercy Thompson (t6) : La marque du fleuve

ImageTitre : La marque du fleuve (VF) / River Marked (VO)
Auteure : Patricia Briggs
Maison d’édition : Milady, collection BIT-LIT
Genre : BIT-LIT
Parution : 2012 (France) / 2011 (USA)
Note : 18/20 ❤

Résumé :
Avec toutes leurs responsabilités, Mercy et Adam n’ont pas une minute à eux. Alors quand ils parviennent enfin à prendre quelques jours de vacances dans ce charmant camping au bord de la Columbia, ils n’ont qu’une idée en tête : être au calme et ensemble.
Mais le repos est de courte durée pour les amoureux, car une menace rôde dans les eaux troubles du fleuve et Mercy est la seule à pouvoir la contrer.
Une mission qui pourrait bien jeter une lumière nouvelle sur les origines de la jeune femme…

Avis d’Ash :
Après des semaines mouvementées et une union enfin officielle, Adam et Mercy ont droit à des vacances bien méritées ! Le fait de s’éloigner des Tri-Cities permet à Patricia Briggs de développer de nouvelles intrigues qui n’ont pas de lien avec leurs proches. Tout cela donne un petit coup de peps à la série et se concentre sur le couple. Dommage que leur lune de miel coupe court mais sans ça, on n’aurait pas eu d’histoire xD

Dans ce volume, toutes les règles, ou presque, changent ! On entre dans un autre univers avec de la magie totalement différente de ce à quoi l’auteure nous a habitué. On passe dans le mystique, chose pas encore abordé chez Mercy et c’est pas plus mal, après tout, avec ses origines indiennes, fallait bien que ça lui tombe dessus tôt ou tard…

On en apprend plus sur les origines de Mercy, sur le pourquoi elle se transforme en coyote et surtout pourquoi elle est seule dans ce cas. Tous les mystères liés à son passé, ou plutôt manque de passé, sur son père sont enfin éclaircit et jusqu’à la fin on sera étonné par tout ce qu’on apprendra ! Encore une fois, Patricia Briggs gère le suspens de l’histoire d’une main de maître ! Le titre a toujours une importance dans l’intrigue, qui comme à chaque fois se base sur une enquête policière qui a tout à voir avec Mercy.

Concernant le couple, on les voit heureux comme jamais, avec une Mercy enfin libérée et décomplexée. Adam lui est toujours égal à lui-même, mais il ne s’autocensure plus, maintenant que sa femme l’accepte tel qu’il est. Comme toujours, les scènes intimes sont suggérées et non décrites mais c’est peut-être pas plus mal… laissons libre cours à notre imagination… Le fait de les voir aussi amoureux l’un de l’autre et prêt à tout sacrifier, fait vraiment plaisir à lire et nous donne encore plus envie de dévorer Frost Burned dès que possible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.